Claude Monet

By Georges Clemenceau

Claude Monet (Paris, 1840 – Giverny, 1926) Pour Claude Monet, le qualificatif d'impressionniste est toujours resté un sujet de fierté. Malgré tout ce que les opinions ont pu écrire sur son oeuvre, Monet n'a cessé d'être véritablement impressionniste jusqu'à l. a. fin de sa très longue vie. Il l'a été par conviction profonde, et peut-être a-t-il sacrifié à son impressionnisme beaucoup d'autres possibilités que lui offrait son big expertise. Monet n'a pas peint de compositions classiques avec des personnages, il n'est pas devenu portraitiste, bien que tout cela fût compris dans sa formation professionnelle. Il s'est choisi, en fait, un seul style, celui du paysage, et il y a atteint un degré de perfection auquel aucun de ses contemporains n'a pu parvenir. Pourtant, le garçonnet avait commencé par dessiner des caricatures. Puis Boudin lui conseilla d'abandonner los angeles sketch et d'opter pour le paysage : c'est que los angeles mer et le ciel, les animaux, les gens et les arbres sont beaux justement dans l'état où les a créés los angeles nature, c'est-à-dire entourés d'air et de lumière. C'est en effet de Boudin que Monet hérita los angeles conviction de l'importance du travail en plein air, conviction qu'il transmit plus tard à ses amis impressionnistes. Monet ne voulut pas entrer à l'École des Beaux-Arts. Il préféra fréquenter une école privée, l'Académie Suisse, fondée par un ancien modèle, quai des Orfèvres, près du pont Saint-Michel. On pouvait y dessiner et peindre un modèle vivant pour une somme modique. C'est là que Monet rencontra le futur impressionniste Camille Pissarro. C'est ensuite dans l'atelier de Gleyre, que Monet rencontra Auguste Renoir, Alfred Sisley et Frédéric Bazille. Il parlait aussi à ses amis d'un autre peintre qu'il avait également trouvé en Normandie. Il s'agissait de l'étonnant Hollandais Jongkind. «Il fut à partir de ce second mon vrai maître », disait Monet. «C'est à lui que je dois l'éducation définitive de mon oeil ». Ces paysagistes normands, Boudin et Jongkind, se rangent au nombre des maîtres directs des impressionnistes. En 1871-1872, les paysages de Monet ne se distinguaient pas encore par une grande richesse de coloris ; ils rappelaient plutôt les tonalités de los angeles peinture des artistes de Barbizon ou les marines de Boudin. Il composait une gamme de coloris sur los angeles base de lots marron-jaune et bleu-gris. En 1877, lors de l. a. troisième exposition des impressionnistes, Monet présenta, pour l. a. première fois, une série de tableaux : sept vues de los angeles gare Saint-Lazare. Il les choisit parmi les douze toiles peintes dans los angeles gare. Ce motif, dans l'oeuvre de Monet, est dans los angeles ligne non seulement du Chemin de fer de Manet et de ses propres paysages, avec trains et gare, à Argenteuil, mais aussi de los angeles tendance qui commença à se manifester avec l'apparition des chemins de fer. Un beau matin, il réveilla Renoir avec un cri de victoire : «J'ai trouvé, l. a. gare Saint-Lazare ! Au second des départs, les fumées des locomotives y sont tellement épaisses qu'on n'y distingue à peu près rien. C'est un enchantement, une véritable féerie ». Il n'avait pas l'intention de peindre los angeles gare Saint-Lazare de mémoire ; il voulait saisir les jeux de lumière du soleil sur les nuages de vapeur qui s'échappaient des locomotives. En 1883, Monet avait acheté une maison dans le village de Giverny, à proximité de l. a. petite ville de Vernon. À Giverny, les séries devinrent une des principales méthodes de travail en plein air de Monet. Quand un journaliste, venu de Vétheuil pour interviewer Monet, lui demanda où se trouvait son atelier, le peintre répondit : «Mon atelier ! Mais je n'ai jamais ecu d'atelier, moi, et je ne comprends pas qu'on s'enferme dans une chambre. Pour dessiner, oui, pour peindre, non ». Montrant...

Show description

Preview of Claude Monet PDF

Best Art History books

Art in Renaissance Italy: 1350-1500 (Oxford History of Art)

The Italian Renaissance used to be a pivotal interval within the heritage of Western tradition in which artists reminiscent of Masaccio, Donatello, Fra Angelico, and Leonardo created a number of the world's such a lot influential and intriguing works in numerous inventive fields. right here, Evelyn Welch offers a clean photo of the Italian Renaissance by way of tough conventional scholarship and putting emphasis on recreating the event of up to date Italians: the shoppers who commissioned the works, the individuals of the general public who seen them, and the artists who produced them.

Oxford World's Classics: NoteBooks (World Classics)

'Study me reader, when you locate get pleasure from me. .. Come, O males, to work out the miracles that such reviews will reveal in nature. ' such a lot of what we all know approximately Leonardo da Vinci, we all know due to his notebooks. a few 6,000 sheets of notes and drawings live to tell the tale, which characterize probably one-fifth of what he truly produced.

Relationscapes: Movement, Art, Philosophy (Technologies of Lived Abstraction)

With Relationscapes, Erin Manning deals a brand new philosophy of circulate hard the concept that circulation is straightforward displacement in house, knowable merely when it comes to the particular. Exploring the relation among sensation and suggestion in the course of the prisms of dance, cinema, artwork, and new media, Manning argues for the depth of circulation.

From Margin to Center: The Spaces of Installation Art

Not like conventional paintings works, deploy artwork has no self sustaining lifestyles. it is often created on the exhibition website, and its essence is spectator participation. set up artwork originated as a thorough artwork shape awarded in basic terms at substitute paintings areas; its assimilation into mainstream museums and galleries is a comparatively fresh phenomenon.

Extra info for Claude Monet

Show sample text content

Aussi même – et ce n’est pas l. a. moindre merveille – dans l’humaine réalité. Soit, parmi d’autres, l’exemple de Claude Monet. Pourquoi donc ici mettre Claude Monet en reason ? Pourquoi pas Léonard de Vinci, Michel-Ange, Rembrandt, par exemple, plus familiers parce que plus anciens, avec cet avantage que leur souveraine maîtrise n’est plus contestée ? C’est que, Claude Monet, je l’ai connu, c’est que j’ai pu prendre et surprendre sa mesure à tous moments dans l’incomparable véhémence de sa simplicité, c’est que je l’ai aimé, c’est que je l’aime encore, et que je voudrais le faire revivre aux frémissements de lumière dans l. a. sphère desquels il s’est développé, comme un maître qui a voulu et fait. Léonard a tout vu, tout connu, tout compris, presque tout réalisé. Mais il ne semble pas que los angeles lumière l’ait have an effect oné jusqu’au suprême enchantement du regard. Suivant le commun exemple, il choisit le second où le jour va tomber, pour caresser de sa plus high quality brosse les précieux contours du visage de Mona Lisa. Ajoutez que los angeles patine du temps a obscurci les events de clartés. Le visage, de plein air, est dans l. a. pénombre. Un jour, comme nous regardions l. a. Femme à los angeles mandoline, de Corot, l’une des plus belles choses qui soient, Monet, après s’être assuré qu’on ne nous écoutait pas, me dit à l’oreille : - J’aime mieux cela que los angeles Joconde. C’est que tout le génie de l’Italien ne l’a pas suffisamment affranchi du classique éclairage de l’atelier, tandis que le rustique Français, sans théorie, sans préceptes, je n’ose pas dire sans recherches, s’en est tenu aux naturelles distributions de l. a. lumière du ciel fidèlement représentées. Une assez belle revanche, pour Léonard, il est vrai, dans l’Isabelle d’Este, un prodigieux dessin, où, je ne sais remark, los angeles lumière, absente, semble intégrée. Il y a sans doute présomption à parler de tels maîtres avec tant de liberté. On m’excusera si je n’invoque, à l’appui de mon opinion, que ma seule qualité de spectateur. Je suis du public, après tout. C’est pour moi, comme pour nous tous, que Phidias, Michel-Ange, Raphaël, Léonard, Rembrandt, Velasquez, Franz Hals, Goya et les plus grands maîtres, se sont efforcés. Chacun est soumis au jugement de tout le monde. Tous les grands hommes de tous les temps nous ont fait confiance en nous soumettant leurs travaux. Quel plus grand hommage peut leur venir de nous que notre sincérité ? Michel-Ange est ingénieur, poète, sculpteur, peintre. Génie incomparable, il recherche l’effort qu’il est parfois tout près de dépasser. Son Moïse ne doit rien à l’hellénisme. Le choc reçu du « Monstre » ne peut être oublié. Et quel jugement porter sur l’œuvre de los angeles chapelle Sixtine qui ne soit défaillance et misère au spectacle de cette envolée de figures 49 50 surhumaines qu’un souille irrépressible emporte à l. a. sublimité des prophéties ! L’homme s’est magnifiquement dispersé dans tous les domaines. Il a régné de toutes components. Plus qu’un roi. Presque divin. Rembrandt, de même, avec l’auréole du Dieu méconnu, a spontanément rassemblé le plus vif d’une imaginative and prescient exaspérée, ainsi que les partis pris d’interprétation les plus propres à les exprimer.

Download PDF sample

Rated 4.62 of 5 – based on 40 votes